Porto Santo

Départ de Cascais vers 9 heures 30, j’ai attendu l’ouverture du ponton fuel pour faire le plein ! Petit temps en sortant du port, mais le vent rentre vite de NNW 25 à 30 n (juste sur l’arrière du travers). Et ensuite surprise, une bonne brume, avec par moment à peine 100m de visi, merci l’AIS et le radar dans ces moments-là ! Vers midi la visi s’améliore, les conditions sont un peu musclées, mais au portant ça va, et du coup la vitesse tourne entre 8 et 9n. ça dure comme ça durant la nuit et mollit au matin, mais la mer reste un peu agitée. Au bout de 24h le loch annonce 192M de parcouru ! La suite est un peu moins rapide, pour les 24h suivantes 167M, puis ça mollit encore, après quelques heures d’attente que la mer se calme un peu, j’envoie le spi et regagne temporairement en vitesse. A la fin de la deuxième journée, j’affale le spi car le vent tombe encore, il a du mal à porter et je n’ai pas envie de passer la nuit l’écoute à la main ! De plus arriver en pleine nuit dans un port inconnu, c’est toujours stressant, autant laisser le bateau ralentir, dormir un peu et arriver au petit matin. Et au lever du jour, Fletcher vire l’Ilheu de Cima , 2,5 M avant l’entrée du port de Porto Santo (à vos atlas, ou wikipedia, pour ceux qui savent pas où c'est !). Port immense (ancienne base OTAN désaffectée) avec une marina à gauche en entrant. La ville principale de l’ile, Vila Baleira, est à 1,5 km du port, je vais tenter en vélo … En final, ça fait 480M en 70h45 soit 6,8n de moyenne avec un fin de traversée au ralenti.

This article is my 7th oldest. It is 297 words long